Ma cousine peint

 

 

DSCF0912

 

J’ai fait sa connaissance il y a peu de temps, mais c’est vrai, elle est ma cousine.

DSCF0954

DSCF0985

A la mode de Bretagne ? Comme ses tableaux ? Pas seulement. Comme ses tableaux.

DSCF0916

DSCF0973

 

Quand je tente d’expliquer à Philippe les subtilités des liens entre cousins germains et issus de germains, il trouve cela compliqué, et pense que cette attention à la famille est propre à notre petite péninsule. Un exotisme de plus !

Mais, non, c’est assez simple, depuis que ma soeur est revenue dans le Finistère, qu’elle a retrouvé mon parrain, qui est aussi le cousin de mon père, que mon oncle a écrit un livre sur son enfance à Moëlan, que mon beau-frère (le photographe) répertorie les fontaines et les pommiers du canton, que des cousins se sont installés (après leur vie parisienne) dans la maison de leur grand-mère, c’est-à-dire, ma grand-tante (soeur de notre grand-mère à nous), je n’arrête pas de retrouver des gens qui faisaient le paysage et le théâtre de notre enfance.

Comme si des fils se retissaient, se renouaient, après avoir cheminé dans diverses régions, parfois, divers pays.

Alors Anne est bien ma cousine. Je précise : nous avions les mêmes arrière-grands-parents, de Kerdaniel (côté paternel). Il faut entendre mon père évoquer cette grande et opulente ferme où son grand-père sculptait, avait un verger de rêve et des fleurs partout. Mais c’est loin d’être tout. Quand nous étions petites filles, Odile, sa future mère (Anne ne naîtrait qu’une dizaine d’années plus tard, au moins, je ne compte pas) était aussi notre cousine, mais d’un autre côté (je ne sais plus du tout lequel).

DSCF0998

DSCF0920

 

Tous les dimanches, après la messe et la visite au cimetière qui faisait partie de notre vie, nous nous arrêtions chez Henriette et Léon (les futurs grands-parents d’Anne). Henriette tenait un café-mercerie et Léon avait une entreprise de menuiserie. Je me souviens bien de l’atelier plein de copeaux en forme de grosses virgules qui sentaient délicieusement le bois fraîchement coupé. Mais ce qu’on aimait par dessus-tout, c’était le bar avec le comptoir d’où Henriette nous sortait des bouteilles de sirop rouge vif ou vert émeraude, menthe ou grenadine !

Et ce comptoir, il est là, dans l’atelier d’Anne. Surprise ! Je l’imaginais grand, il ne l’est pas. Mais il suffit à nous transporter dans une époque où, pendant que nos parents discutaient des potins du bourg, nous sirotions ces délices.

DSCF0910

DSCF0976

DSCF0977

DSCF0984

 

Odile était institutrice, puis devint directrice d’école. Mais, comme, à l’époque dont je parle, elle n’était pas encore mariée, elle revenait fréquemment chez ses parents.

Nous allions aussi la voir à Concarneau, elle habitait dans son école, ça me fascinait. Une petite école de ville, mais qui avait tout de même des allures de celle du Grand Meaulnes.

Elle était “moderne” et voyageait en caravane pendant ses vacances. C’est ainsi qu’ elle est même venue nous voir en Gironde où nous avons habité quelques années. Et j’ai eu le droit de dormir dans cette caravane où je m’imaginais enlevée par des gitans qui m’auraient appris des numéros de cirque.

C’est là qu’Odile annonça à mes parents qu’elle allait se marier. Une vraie nouvelle ! Et en plus, avec le cousin germain, très aimé, de notre père. Voilà pourquoi Anne qui vit le jour, après son frère, est vraiment ma cousine.

Mais comme chacun fait sa vie, et qu’il y a une différence d’âge (petite, on ne va pas chipoter), je n’ai rencontré ma cousine que l’été dernier, grâce à Isabelle qui avait pris contact avec elle.

Elle vient de se marier, a deux adorables jumelles, et habite avec sa famille dans une petite maison qui ressemble à ses peintures.

DSCF0958

Et elle peint (d’ailleurs toute notre famille peint, a peint, peindra. Ma mère peignait, ma grand-tante, qui était aussi la sienne bien qu’elle ne l’ait pas connue, peignait, notre cousin (à quel niveau ?) du bourg peint. Mes soeurs peignent, et moi aussi.

DSCF0949

Donc nous avons l’habitude et nous apprécions.

DSCF0979

 

Son exposition se tenait un beau soir du mois d’août, les toiles étaient disposées dans le jardin devenu galerie, avec ses petits coins pleins de charme et de poésie. DSCF0942

DSCF0972

DSCF0933

 

J’ai aimé cette mise en scène dans de petits espaces où les tableaux se posaient comme des joyaux colorés et fantaisistes. Leurs couleurs vives et gaies ressortaient sur le vert et faisaient écho aux fleurs de l’été

DSCF0961

DSCF0914

 

A elle la parole à présent :

DSCF0931

Originaire de Concarneau, j’ai passé un Bac Lettres et Arts à Quimper. Ma vie professionnelle m’a ensuite éloignée de la peinture pendant de longues années.  Et je n’ai pas poursuivi de formation particulière dans ce domaine.

Et puis, en 2003, j’ai repris mes pinceaux et ai eu envie de peindre des bigoudènes ! Pourquoi des bigoudènes (femmes de Bigoudénie, petite région tout au Sud-Ouest de la Bretagne, où la coiffe ressemblait  à un pain de sucre posé sur la tête). Peut-être parce que mon arrière-grand-mère était de là-bas et qu’elle portait cette fameuse coiffe. Peut-être parce que je revenais à mes racines après deux années parisiennes.

DSCF0987

DSCF0945

DSCF0928

 

Ces peintures je les qualifierais de fantaisistes, dynamiques, enfantines, colorées et naïves. Elles sont différentes les unes des autres. J’aime créer et essaie, chaque fois, de trouver une tonalité différente, d’inventer, le plus possible, diverses manières de représenter une bigoudène, parfois très moderne et même sexy. Certains de mes personnages portent même la fameuse marinière Armor Lux, clin d’oeil à mon frère, fan de cette tenue.

DSCF0940

 

Je peins sans modèle et sans savoir où m’emmènera mon pinceau. Je ne fais ni croquis préalable, ni esquisse sur la toile. Je n’ai pas de couleur de prédilection et aime utiliser  toutes les palettes de tons. Je n’aime pas et suis incapable de reproduire une peinture. Ce qui m’intéresse est la création.

DSCF0927

Je peux utiliser la gouache, des pastels ou faire des collages. Bien souvent, sans utiliser de palette, j’applique la peinture directement sur la toile. Ma peinture, plutôt décorative, me procure, seulement après la touche finale, une satisfaction, si je la trouve agréable à l’oeil.

DSCF0921

DSCF1002 - Copie

J’éprouve alors beaucoup de plaisir à découvrir où mes gestes m’ont menée : “un personnage prend vie”. Certaines de mes bigoudènes sont en couple avec des marins. Je laisse aller mon imagination et ma créativité : leur faire des cheveux verts ne me dérange pas, au contraire, ça m’amuse ! Dans les années trente, alors que le costume traditionnel était abandonné en France, chaque village, chaque bourg breton a mis un point d’honneur à se distinguer du voisin par un jeu de broderies et de couleurs. Mais je ne peins pas quelque chose de folklorique, je réinvente.

DSCF0980

DSCF0979

Si leur coiffe n’est pas toujours droite comme un clocher, c’est pour leur donner un air décalé. Elle se plie parfois aux contraintes de la toile comme dans notre vie où certaines règles et obligations s’imposent à nous.

DSCF0991

DSCF0952

DSCF0951

 

Je suis fière de mes origines et ne veux, en aucun cas, être irrespectueuse à travers mes fantaisies. Ces personnages coiffés, je pense qu’ils peuvent être perçus comme une représentation bon enfant de ce passé qui symbolise notre région.

DSCF1001

DSCF0999

DSCF0923

 

J’ai exposé au Centre culturel l’Athena à Ergué Gaberic en décembre 2013 et, en août de la même année, au Manoir de Kerazan à Loctudy. J’espère que cette exposition et celles à venir me donneront l’envie de continuer à montrer mes peintures et qu’elle apportera de la gaieté au public qui y verra, sans doute, percer mon âme d’enfant.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

En tout cas, Anne, moi qui suis ta cousine, j’ai trouvé beaucoup de plaisir à regarder à nouveau ces photos, à me promener encore dans ce petit jardin magique en compagnie de toutes ces jolies figures qui peuplent ton imaginaire, et le nôtre aussi à présent.

DSCF0936

Et Merci aussi à Lionel, notre photographe talentueux et préféré.

 

 

 

 

Advertisements

2 thoughts on “Ma cousine peint

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s